Pays-Bas: L’AZ marche sur l’Ajax et revient à hauteur du leader

 Pays-Bas: L’AZ marche sur l’Ajax et revient à hauteur du leader

Quelle surprise !

À domicile, l’Ajax s’est fait rouler dessus par son dauphin de l’AZ. Conséquence : les Lanciers ne doivent leur place de leader qu’à la différence de buts. Arne Slot, l’entraîneur de l’AZ, avait prévenu les sceptiques : ses troupes n’avaient pas besoin de « motivation supplémentaire » pour oublier la fatigue contre l’Ajax, ce dimanche. Alors quand le coup d’envoi a été sifflé, les jeunes loups du Nord-Ouest des Pays-Bas se sont rués à la gorge de leur adversaire en mordant d’entrée de jeu. Une relance abominable de Blind, une passe instantanée de Clasie et une finition aisée de Boadu : voilà que la Johan Cruijff Arena est déjà réduite au silence. Et ses chouchous ne font rien pour la tirer de sa torpeur. Pas de mouvement, peu d’impact, un repli erratique… C’est même l’AZ qui aurait dû mener 2-0 si Onana n’avait pas sorti une parade de très grande classe, devant Midtsjø. Dominateur dans l’entrejeu, soutenu par ses latéraux Svensson et Wijndal, le club d’Alkmaar mène la vie dure aux Lanciers. Qui ne se montrent qu’occasionnellement : sur coup de pied arrêté (têtes de Tagliafico, reprise de Tadić), sur un débordement de Dest (coup de crâne de Tadić) ou sur une longue ouverture dans la surface qui aurait dû valoir un penalty aux locaux.

Une soufflante d’Erik ten Hag au repos, et ça repart ? Bien au contraire ! L’Ajax continue de laisser des espaces gargantuesques derrière, et l’AZ manque cinq fois (!) d’en profiter. La faute à un sauvetage de Schuurs, un nouveau super arrêt d’Onana, un Stengs pas assez tranchant… mais aussi à la VAR, qui frustre Idrissi pour une faute de main de Boadu, alors que l’ailier marocain avait trouvé la faille. C’est un petit miracle que l’Ajax n’ait encore qu’un but de retard, mais les locaux ne profitent pas de leur réussite défensive pour égaliser : Bizot s’interpose, devant Blind et Tagliafico. La logique finit par être respectée, quand Idrissi lobe astucieusement Onana après une ouverture exceptionnelle de Koopmeiners.

Qui l’avait vu venir, cette équipe de l’AZ ?


Ajax Amsterdam (4-3-3) : Onana – Dest, Schuurs, Blind, Tagliafico – Martínez, Van de Beek, Eiting – Ziyech (81e, Huntelaar), Tadić, Promes. Entraîneur : Erik ten Hag.

AZ (4-3-3) : Bizot – Svensson, Leeuwin, Koopmeiners, Wijndal – Midtsjø, Clasie, De Wit – Stengs, Boadu, Idrissi. Entraîneur : Arne Slot.

A lire aussi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *