Stade Rennais. Edouard Mendy : « Espérer jouer une finale, c’est vraiment quelque chose de beau »

 Stade Rennais. Edouard Mendy : « Espérer jouer une finale, c’est vraiment quelque chose de beau »

Edouard Mendy, le portier rennais, s’est présenté face à la presse ce mardi, en compagnie de Julien Stéphan et à deux jours de la demi-finale de Coupe de France, qui aura lieu à Saint-Etienne jeudi (20 h 55).

Le coach vous a-t-il parlé de l’aventure de la saison passée ?

Non, jamais. Il a été très clair dès le premier match contre Amiens. Ce qui s’est passé l’année dernière, c’était beau pour ceux qui l’ont vécu, pour l’histoire du club. Mais aujourd’hui, c’est notre propre histoire. Il nous a dit qu’il ne parlerait jamais de ce qui s’est passé l’année dernière et que c’était à nous de construire notre histoire.

Que représente la Coupe de France pour vous ?

Au niveau français, c’est la plus belle des Coupes, qui attire tous les regards, parce que tous les clubs se concentrent dessus, amateurs ou professionnels. C’est vraiment une Coupe où tout est possible, on l’a vu l’an passé avec l’équipe. On a pu voir des clubs comme Les Herbiers, Quevilly, se hisser en finale. C’est une Coupe qui fait rêver et pouvoir espérer jouer une finale, c’est vraiment quelque chose de beau.

Quelle était votre meilleure performance en Coupe avant de signer à Rennes ?

En seizièmes de finale (rires) ! Donc les huitièmes c’était une découverte, les quarts aussi, et jeudi ça en sera encore une !

Ce match fait-il partie des plus importants de votre carrière ?

Au niveau pro, et surtout quand on fait une saison comme la nôtre, tous les matches sont importants. Ensuite, c’est vrai que ça va être une découverte, mais il n’y a pas de pression à se mettre plus que sur un autre match… Ce sera face à un adversaire qu’on a déjà affronté, dans un contexte différent, mais il ne faudra pas tout multiplier.

Avez-vous l’impression de confirmer votre saison passée à un niveau supérieur ?

Oui, le Stade Rennais c’était une marche au-dessus dans mon évolution. J’avais voulu rejoindre ce club parce que ça constituait une évolution dans mon plan de carrière. J’ai découvert la Ligue Europa, le fait de jouer tous les trois jours. C’est quelque chose qui était important pour moi. Je suis satisfait de ce que je montre pour l’instant avec l’équipe. Je sais quoi faire pour garder ce rythme et ce niveau de performance. À moi de confirmer durant les deux derniers mois de compétition.

Avez-vous le sentiment d’avoir fait le bon choix ?

Depuis l’année dernière, je suis en sélection avec M’Baye (Niang), Isma (Sarr) et Abdoulaye (Diallo) qui étaient au club et je discutais souvent de ce qui se passait à l’intérieur de ce groupe, parce que je trouvais que c’était beau ce qu’ils faisaient dans la production en championnat et dans les Coupes. On m’a expliqué ce qui se passait, à la télé ça m’a aussi donné envie. Voir mes compatriotes soulever des trophées ou aller loin dans des Coupes d’Europe, ça ne peut que me donner envie de rejoindre le club.

Avez-vous échangé avec des joueurs qui étaient là l’an passé au sujet de la Coupe de France ?

Non car chaque groupe a sa propre histoire et chaque match sa vérité. Ce qui a servi l’an passé à cette équipe, ce n’est pas dit que ça va nous servir cette année. Donc non, on n’a pas forcément échangé sur comment ils se sont préparés en demi-finale. On sait que nous, on s’est donné les moyens de vivre une demi-finale, qui sera compliquée car à l’extérieur contre Saint-Etienne, une très bonne équipe taillée au départ pour jouer l’Europe. Il va falloir mettre tous les ingrédients qu’on a à notre disposition pour faire ce pour quoi on sera venus.

A lire aussi

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *